Politique

Affaire MRC : Condamnée à six mois de prison, Michèle Ndoki réagit

Affaire MRC : Condamnée à six mois de prison, Michèle Ndoki réagit

Une quarantaine de militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a été condamnée vendredi 9 août 2019 à Douala à six mois de prison ferme pour avoir participé à des manifestations non autorisées contestant le résultat de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.

C’est à l’issue de l’audience du 8 août 2019 que le Tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Bonanjo a condamné Michèle Ndoki, et une quarantaine d’autres militants interpellés lors de cette marche de dénonciation du « hold-up électoral ». Ils ont tous écopé de six mois d’emprisonnement ferme avec mandat d’arrêt.

En réaction à cette décision du tribunal, la vice-présidente des femmes du MRC Littoral a réagi sur son compte tweeter. Dans ses propos, l’avocate indique que cette condamnation est obstacle pour « la détourner de l’objectif »