Politique

Abel Elimbi Lobe : « l'opposition est de plus en plus faible»

Abel Elimbi Lobe : « l'opposition est de plus en plus faible»

L’homme politique affirme que la multiplication des partis politique de l’opposition n’est pas avantageux.

Abel Elimbi Lobe voit un avenir sombre pour l’opposition au Cameroun. Invité sur la radio Abk, l’ancien conseiller municipal du Social democratic front a indiqué que plus, il y a des partis politiques qui voient le jour, plus l’opposition devient faible, et de ce fait, n’arrive pas à gagner les élections.  «Les partis de l’opposition ne savent pas comment on fait les répartitions de sièges lors des élections… L’avenir est sombre. La lutte de l’opposition est en train d’être définitivement perdue», a-t-il déclaré. 

Rappelons qu’Elimbi Lobe est connu dans la tanière politique. En période électorale, il a toujours appelé les partis politiques de l’opposition à s’unir, s’ils espèrent vaincre le parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Après les élections législatives et municipales du 9 février 2020, Elimbi Lobe a indiqué qu’il prendra sa retraite politique. Il a dénoncé le code électoral en vigueur. Il a aussi pointé du doigt des irrégularités qui selon lui, ont entaché le double scrutin.

«Je crois que ça risque d’être la dernière élection à laquelle je participe. Parce que je suis fatigué de me battre pour une organisation des élections qui soit tout simplement conforme à la réglementation en vigueur. L’article 104 est très clair. J’ai fait tous les centres de vote. Nulle part les choses (n’ont été) organisées conformément à la législation. L’article 104 et clair. L’électeur prend lui-même chaque enveloppe, chaque bulletin et il entre dans l’isoloir, il opère son choix. D’où vient-il qu’on affecte les représentants aux bulletins de vote pour que ce soit le représentant qui donne le bulletin de vote ? Ce n’est pas prévu que les représentants donnent les bulletins de vote. Qu’est-ce qui empêche Elecam (Elections Cameroon) de faire exactement ce qui est prévu dans la loi ?», avait-il déclaré.