International

Niger : deux hauts gradés militaires limogés après l'attaque de Chinagodar

Niger : deux hauts gradés militaires limogés après l'attaque de Chinagodar

Quatre jours après l’attaque terroriste contre une base militaire au Niger qui a fait 89 soldats morts, deux hauts gradés militaires ont été limogés lundi, rapporte l’AFP.

Le chef d’Etat-major des forces armées le général Ahmed Mohamed, a été limogé et immédiatement remplacé par le général Salifou Modi, a indiqué un communiqué du gouvernement lu à la radio nationale. Le nouveau chef de l’armée de terre est le général de brigade Seidou Bague, qui remplace Sidikou Issa, a souligné aussi le document.

La décision a été prise par un conseil des ministres peu de temps avant le départ du président nigérien Mahamadou Issoufou pour Pau, dans le sud-ouest de la France, pour un sommet sur la crise au Sahel. Il rassemble un sommet des pays dits du G5, Burkina Faso, Tchad, Niger, Mali et Mauritanie, avec la France, ancienne puissance coloniale de la région, qui mène la lutte contre les insurgés. Selon les chiffres de l’ONU, les attaques djihadistes au Burkina, au Mali et au Niger l’année dernière ont fait 4 000 morts.