International

Lourd bilan dans des attaques terroristes au Burkina Faso

Lourd bilan dans des attaques terroristes au Burkina Faso

Au moins 36 civils ont été tués dans des attaques terroristes dans le nord du Burkina Faso, ont rapporté mardi les médias locaux.

Lundi, des militants ont attaqué le village de Nagraogo, tuant 32 personnes et y ont brûlé le marché. Ils ont ensuite attaqué le village d’Alamou et tué quatre autres personnes. Personne n’a revendiqué la responsabilité des attaques. Le président Roch Marc Kabore a déclaré mercredi deux jours de deuil national, rapporte l’agence Anadolu.

En décembre dernier, l’état d’urgence a été déclaré dans plusieurs régions du nord du pays, accordant aux forces de sécurité des pouvoirs supplémentaires pour perquisitionner des maisons et restreindre la liberté de mouvement. Initialement prévu pour rester en vigueur jusqu’au 12 janvier, il a été prolongé d’une année supplémentaire.