International

L’Hantavirus tue un jeune homme en Chine

L’Hantavirus tue un jeune homme en Chine

L’homme de 32 est décédé ce jour des suites de l’Hantavirus, selon l’information relayée par Cnews.

Selon le média Cnews, le Chinois âgé de 32 ans est mort ce 24 mars dans un bus après avoir été déclaré positif de la pathologie de l’Hantavirus.

Selon les spécialistes, le virus se transmet des rongeurs (rats, souris) à l’homme.

Pour certains analystes, même si le mode de transmission interhumaine est possible dans une moindre mesure, cela reste des cas très rares et isolés. En tous, pas encore signalés jusqu’ici. L’Hantavirus n’est donc pas l’apanage de la Chine car il a souvent apparu en Europe et dans d’autres coins du monde, précisent-ils.

Lebledparle.com apprend également qu’il existe un vaccin de l’Hantavirus même s’il est « commercialisé seulement en Asie pour le moment ». Dans la même veine, l’on connait un antiviral pour réduire la gravité des symptômes.

Une façon de démonter qu’il n’y a pas de crainte à se faire face l’Hantavirus (qui existe depuis) comparativement au coronavirus qui a fait son apparition en décembre 2019 et infecté plus de 200 000 personnes pour plus de 10 000 morts à l’échelle mondiale.

Toutefois, il importe de réguler les relations que l’on entretient avec ces rongeurs. Mais quand on sait que le rat constitue l’un des gibiers les plus prisés en Afrique et au Cameroun en particulier, y aurait-il lieu de toujours tester le gibier avant toute consommation ? Là reste la principale préoccupation.

Newsletter :
Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Je m'inscris