International

La Tunisie limoge son ambassadeur aux Nations Unis sur fond de controverse

La Tunisie limoge son ambassadeur aux Nations Unis sur fond de controverse

L’ambassadeur tunisien auprès des Nations Unies a été limogé par les autorités de son pays pour des raisons liées aux négociations sur le plan de paix des Etats Unis entre la Palestine et Israël.

« L’ambassadeur de Tunisie auprès des Nations Unies a été limogé pour des raisons purement professionnelles concernant sa faible performance et son manque de coordination avec le ministère sur des questions importantes en discussion à l’ONU », a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Selon des sources diplomatiques, le président tunisien nouvellement élu, Kais Saied, avait licencié Baati, qui n’a servi que cinq mois, suite à des plaintes des États-Unis. Il est considéré comme faisant partie d’un effort pour éviter une rupture majeure dans les relations avec les États-Unis au début de son administration.

Baati a assisté à une réunion du Conseil de sécurité jeudi matin, selon des diplomates, mais a déclaré qu’il rentrait chez lui avant la fin de la journée. « Tout le monde était sous le choc », a déclaré un ambassadeur basé à l’ONU. «Il était parmi les ambassadeurs les plus respectés aux Nations Unies et le gouvernement a dit qu’il avait été licencié parce qu’il n’était pas professionnel? C’est une blague. » « Cela sape la crédibilité de la Tunisie », a ajouté l’ambassadeur.

Cette décision intervient au milieu d’une vague d’activités diplomatiques à l’ONU à la veille d’une visite de haut niveau au Conseil de sécurité la semaine prochaine par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui devrait dénoncer le plan Trump devant le Conseil de sécurité de l’ONU, condamner Israël prévoit d’annexer des parties de la Cisjordanie et de présenter un autre plan de paix palestinien. Il sera rejoint lors de sa visite à New York par l’ancien président israélien Ehud Olmert, qui exprimera également son opposition au plan américain.