International

Génocide rwandais: Félicien Kabuga, l'un des principaux accusés encore en fuite, arrêté près de Paris

Génocide rwandais: Félicien Kabuga, l'un des principaux accusés encore en fuite, arrêté près de Paris

Introuvable depuis 26 ans, Félicien Kabuga, l’un des principaux accusés dans le génocide rwandais a été arrêté ce samedi 16 mai près de Paris.

Dans un communiqué commun, le parquet général de Paris et la gendarmerie ont annoncé l’arrestation de Félicien Kabuga, considéré comme le « financier du génocide rwandais » et l’un des principaux accusés encore recherchés par la justice internationale. Homme d’affaires âgé aujourd’hui de 85 ans, il est recherché pour « génocide, complicité, incitation et complot en vue de commettre un génocide, crime contre l’humanité », selon son acte d’accusation.

Félicien Kabuga qui résidait à Asnières-sur-Seine en région parisienne sous une fausse identité, est notamment accusé d’avoir créé les milices Interahamwe, principaux bras armés du génocide de 1994 qui fit 800.000 morts selon l’ONU. Il est visé par un mandat d’arrêt du Mécanisme international, structure chargée d’achever les travaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

La CPI salue son arrestation!

Pour la justice internationale, l’arrestation de Félicien Kabuga est la preuve qu’on peut répondre de ses actes même après 26 ans. « Je voudrais remercier la France, en particulier l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre et le Bureau du Procureur général de la Cour d’Appel de Paris », a commenté Serge Brammertz, procureur du Tribunal pénal international de La Haye aux Pays-Bas. C’est une nouvelle page qui s’ouvre dans ce dossier qui reste gravé dans les mémoires des rwandais et du peuple africain.