International

En froid avec Donald Trump, la star américaine Cardi B songe à obtenir la nationalité du Nigeria et s’y installer

En froid avec Donald Trump, la star américaine Cardi B songe à obtenir la nationalité du Nigeria et s’y installer

La célèbre rappeuse américaine Cardi B a lancé une véritable bombe sur Twitter ce weekend en annonçant vouloir demander la nationalité nigériane.

L'auteure du tube « I like It » entend par cette action, protester contre la politique étrangère du président américain Donald Trump, comme l’écrit Radio France international (RFI) sur son site internet.

En effet, Cardi B est très critique à l'égard de Donald Trump depuis plus d'un an. Sur les réseaux sociaux, la star étrille le président américain, notamment pour sa politique migratoire. Sans surprise, la chanteuse soutient la procédure de destitution en cours devant le Sénat à Wahsington.

Cardi B est éprise du Nigeria

Depuis une récente tournée au Nigeria, l’artiste multiplie les déclarations d'amour pour le géant ouest-africain. Début décembre, la chanteuse a reçu un accueil on ne peut plus chaleureux lors d'un concert à Lagos.

Elle a également  participé à des actions caritatives auprès d'orphelins. Cardi B se fait même appeler « Chioma », un prénom issu de la langue Igbo. Qui est aussi celui de la fiancée de Davido, la pop star de la Naija Music.

Dans ses tweets du week-end dernier, la rappeuse a également publié des clichés d'elle en tenue traditionnelle comme pour appuyer ses déclarations.

                 

Le gouvernement nigérian plus que favorable

Les appels de pied de de l’ancienne strip-teaseuse ont été prises très au sérieux à Abuja : la commission en charge de la diaspora assure que les portes du pays lui sont ouvertes.

«Au début quand j'ai vu ça sur Twitter, j'ai eu l'impression que c'était une blague. Au départ c'était surprenant, mais ensuite on a vu que Cardi B était sérieuse. Donc, je dois dire que le gouvernement du Nigeria est d'accord. Nous sommes prêts à accepter sa requête si elle est déposée», raconte Abdur-Rahman Adekunle Balogun, un responsable de cette commission au micro de RFI.

Il estime que « c’est un bon développement » et « une très bonne publicité » pour son pays. « Ça montre que le Nigeria attire des personnes noires de la diaspora. Ça réalise un peu le rêve du Nigeria de devenir un pays attractif, d'attirer des investissements étrangers, d'inciter plus de gens à venir et contribuer à notre économie», poursuit Abdur-Rahman Adekunle Balogun dans des propos rapportés média français.

Cardi B ne sera pas la première icône afro-américaine à prendre le chemin de l’Afrique, avant elle, le chateur Akon avait entamé le même périple.