International

Côte d'Ivoire : perquisition du siège du GPS, le mouvement condamne un acte « déshonorant »

Côte d'Ivoire : perquisition du siège du GPS, le mouvement condamne un acte « déshonorant »

Le siège du mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS), une plateforme présidée par l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, Guillaume Soro a été perquisitionné lundi par la police. La manière et la brutalité des policiers a fait réagir les responsables du mouvement qui crient à l’acharnement et au scandale.

Communiqué du GPS

Le lundi 13 janvier 2020, un groupe de policiers s’est introduit illégalement à l’intérieur du siège de Générations et Peuples Solidaires (GPS), sis à Cocody Riviera-Golf. Sans présenter aucune autorisation, ces agents de police ont forcé les portes des bureaux et emporté le contenu de tous les tiroirs et de toutes les armoires. Ainsi, des ordinateurs portables, des imprimantes, des disques durs externes, des clés USB, des fiches vierges d’inscription à GPS, des jouets préparés pour célébrer la Noël avec les enfants démunis, des boîtiers wifi ont été subtilisés.

Plus grave, les porte-documents contenant les effets personnels des défunts Me Fakhy Konaté et Lambert Métahapena Coulibaly, respectivement ancien Secrétaire général et ancien Directeur administratif et financier de l’Assemblée nationale ont été dérobés par ces policiers indélicats. Cette intrusion, qui n’est pas la première, a donné lieu chaque fois au vol de documents, de matériels informatiques et de numéraires.

Vu la gravité des faits et leur récurrence, la délégation GPS Côte d’Ivoire : condamne vigoureusement ces actes qui déshonorent l’Etat de Côte d’Ivoire et jettent l’opprobre sur la Police nationale. − constate avec regret que la répression brutale et aveugle que le Mouvement subit n’épargne pas, même les morts − donne mandat à ses avocats pour faire constater les violations et dégradations subies par son siège et engager les procédures judiciaires pour traduire en justice les auteurs de ces actes délictueux et entrer en possession de son local afin d’y continuer la poursuite de ses activités.

Pour la délégation GPS Côte d’Ivoire

La porte-parole Simone Kadio-Morokro