International

Coronavirus: La situation de la pandémie en Afrique ce dimanche

Coronavirus: La situation de la pandémie en Afrique ce dimanche

Le continent dénombrait dimanche 14 juin 2020, 233 732 cas confirmés de coronavirus. Aussi, rajoute le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies, la pandémie a coûté la vie à 6 253 personnes. Parmi les pays les plus touchés, figure le Cameroun, qui se retrouve à la 6ème place avec 8 929 cas. Avant lui, l’Afrique du Sud (65 736 cas), l’Égypte (42 980), le Nigeria (15 682), le Ghana (11 442) et l’Algérie (10 810). Le Maroc vient ensuite après le Cameroun avec 8 732 cas, selon le CDC Africa.

Les mesures anti-Covid légèrement assouplies en Algérie

Le déconfinement progressif se poursuit en Algérie. Le pays a autorisé certains commerces, tels que les coiffeurs, les magasins de vêtements et de chaussures ou encore les agences de location de véhicules, à rouvrir depuis ce dimanche. Par ailleurs, les transports urbains à l’intérieur des wilayas (préfectures) sont à nouveau possibles mais les transports routiers entre régions restent interdits.

Les taxis peuvent donc reprendre le travail. Par contre, les conducteurs ont pour obligation de ne prendre qu’un seul client – à l’arrière du véhicule – et d’installer une protection en plexiglas entre l’avant et l’arrière. Quant aux propriétaires de cafés et restaurants des deux plus grandes villes, Alger et Oran, ils ne peuvent rouvrir leur commerce pour le moment. Établissements scolaires et universitaires, stades, mosquées et salles des fêtes restent fermés, renseigne RFI.

Le confinement partiel est maintenu dans 29 des 48 wilayas algériennes. Mais dans ces préfectures, le couvre-feu est allégé : fixé auparavant de 19h à 7h, il court désormais de 20h à 5h. Enfin, le port du masque reste obligatoire (depuis le 24 mai).

L’Algérie reste l’un des pays les plus touchés du continent avec 760 morts et 7 420 guérisons.

Réouverture progressive des lieux de culte en Centrafrique

La Centrafrique s’atèle à la réouverture de ses lieux de culte. De nombreuses petites églises de quartier ont repris leurs activités ce dimanche, en attendant l’ouverture dimanche prochain de la cathédrale de Bangui. Vendredi, le chef de l’État, Faustin Archange Touadéra avait en effet annoncé des assouplissements dans les mesures de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus dont la réouverture des lieux de culte, mais aussi la réouverture graduelle des établissements scolaires. Le port du masque est en revanche rendu obligatoire dans les lieux publics. Le dernier bilan officiel fait état de 2 222 cas confirmés pour 7 décès et 369 guérisons en Centrafrique.

La police sud-africaine touchée par le Covid-19

Le SAPS (South African Police Service) a perdu 14 agents des suites du coronavirus. 1 685 policiers ont été testés positifs d’après le ministre de la police, Bheki Cele. C’est la province du Cap Occidental qui est la plus touchée avec 1 134 cas positifs chez les forces de l’ordre (c’est aussi l’épicentre de l’épidémie dans le pays). 600 agents sont toutefois guéris et ont pu reprendre le travail. Mais le chiffre des infections de policiers a quasiment doublé depuis la dernière annonce gouvernementale sur le thème fin mai. L’Afrique du Sud est le plus pays le plus touché du continent avec 65 736 cas confirmés pour 1 423 décès et 36 850 guérisons (le pays a pratiqué plus d’un million de tests ce qui, comparé aux autres pays, est énorme et augmente mécaniquement le nombre de cas positifs).

En Tanzanie, le foot reprend ses droits

Le football reprend ses droits en Tanzanie. Il s’agit du premier pays africain à relancer son championnat domestique. Quatre matchs ont eu lieu ce week-end et sont les premiers à se disputer depuis trois mois même s’ils sont conditionnés à un strict protocole sanitaire. Les enfants et les supporters les plus âgés, considérés comme les plus vulnérables face au Covid-19, sont ainsi bannis des stades.

Les supporters présents dans les tribunes doivent porter un masque, se laver les mains avec du gel désinfectant ou un savon et se soumettre à un contrôle de température. La distanciation sociale est de rigueur dans les gradins, et les vestiaires sont désinfectés avant et après chaque match.