International

Coronavirus : Une pénurie mondiale des préservatifs annoncée

Coronavirus : Une pénurie mondiale des préservatifs annoncée

Cette préoccupation peut sembler banale à première vue, mais elle est d’une importance capitale. La Malaisie, le plus grand producteur mondial de préservatifs, n’en fabrique plus depuis près d’une semaine en raison du confinement adopté par les autorités pour lutter contre la propagation du covid-19.

Une pénurie mondiale de préservatifs se profile à l’horizon et ne serait pas elle aussi sans conséquence si elle venait à avoir lieu.

Classée 25ème pays le plus touché au monde en nombre de cas et 30ème pays le plus touché au monde en nombre de décès, la Malaisie a décrété le confinement total sur son sol depuis une semaine. Or, les plus grosses usines de production de ces protections plastiques se trouvent sur son sol. Lebledparle.com apprend du média Reuters que depuis une semaine, pas un seul préservatif n’est sorti d’une des trois industries de Karex Bhd dans le pays.

Selon une évaluation faite par ce média, le marché mondial serait déjà en carence d’un peu plus de « 100 millions de préservatifs ». L’entreprise, qui vend en charge de commercialiser ce produit a été autorisé à reprendre service vendredi.

 « Il faudra du temps pour relancer les usines et nous aurons du mal à répondre à la demande à moitié de sa capacité. Nous allons voir une pénurie mondiale de préservatifs partout, ce qui va être effrayant », a déclaré à Reuters le PDG Goh Miah Kiat.

Le dirigeant dit s’inquiéter tout particulièrement pour les programmes humanitaires auxquels son entreprise participe en fournissant des préservatifs notamment aux Nations Unies : « La pénurie ne sera pas seulement de deux semaines ou d'un mois. Elle peut durer des mois », a prévenu Goh Miah Kiat.

 Le confinement devrait se maintenir au moins jusqu'au 14 avril en Malaisie, pays d’Asie du Sud-Est le plus touché par le coronavirus, avec plus de 2000 infections à coronavirus et 26 décès. Tandis que les autres grands pays producteurs de préservatifs, comme la Chine, l’Inde et la Thaïlande, ont ou vont fermer des usines sur leur sol.

Newsletter :
Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Je m'inscris