International

Campagne présidentielle au Etats-Unis : Donald Trump a un nouveau directeur de campagne

Campagne présidentielle au Etats-Unis : Donald Trump a un nouveau directeur de campagne

Il s’agit de Bill Stepien, selon l’annonce faite ce Mercredi par la maison blanche. Il remplace Brad Pascale alors que le président américain  compte neuf (9) points de retard sur Joe Biden à moins de 4 mois du scrutin, prévu le 3 novembre 2020.

« Je suis ravi d’annoncer que Bill Stepien a été promu au poste de directeur de la campagne Trump », a écrit le président sur ses comptes Facebook et Twitter. Brad Parscale, lui, est rétrogradé à son ancien poste de directeur de la campagne numérique.

Fiasco du meeting de Tusla

Cette réorganisation intervient alors que Donald Trump, fragilisé par la crise du corona virus,   est à la peine dans les sondages face à Joe Biden. Selon la moyenne des sondages de RealClearPolitics, Donald Trump compte actuellement 9 points de retard sur Biden. Deux tiers des Américains désapprouvent sa gestion de la crise du Covid, et sa cote de popularité est revenue sur ses plus bas, à 38 % de satisfaits, selon le baromètre Gallup.

Brad Parscale paie sans doute le fiasco du meeting électoral de Tuls, fin Juin. Alors qu’il avait juré avoir eu plus d’un million de réponses, environ 7.000 personnes s’étaient présentées dans une salle aux deux tiers vides. Plusieurs membres de la campagne de Donald Trump ont été infectés, et les contaminations ont explosé à Tulsa deux semaines plus tard.

Qui est Bill Stepien ?

Peu connu du grand public, c’est un fidèle de Donald Trump. Ce quadragénaire a géré les campagnes électorales de Chris rejoint l’équipe de Trump. Il a ensuite occupé plusieurs fonctions à la Maison Blanche, et servait de consultant sur sa campagne de réélection.

Il a gravi les échelons politiques, en tant que directeur de campagne de l'ancien représentant républicain du New Jersey, Bill Baroni, en 2003. En 2008, Stepien a participé aux campagnes présidentielles de l'ancien maire de New York, Rudy Giuliani, et du regretté sénateur de l'Arizona, John McCain.

Après avoir aidé l'ancien gouverneur du New Jersey Chris Christie à accéder à ses fonctions en lui servant de directeur de campagne, Stepien est devenu le conseiller politique de Christie et son chef de cabinet adjoint. Connue sous le nom de «Bridgegate», la controverse impliquait le Bureau des affaires intergouvernementales que Bill Stepien supervisait. Des e-mails ont été découverts dans lesquels le nouveau directeur de campagne de Trump qualifiait Sokolich d’«idiot». Il n'a pas été inculpé dans l'affaire mais il a été allégué qu’il était au courant du plan visant à interrompre la circulation sur le pont.

N.R.M