International

Afrique du sud: cinq morts dans une "guerre" pour le contrôle d'une Eglise pentecôtiste

Afrique du sud: cinq morts dans une

Le chef de la police a annoncé samedi 11 juillet, la mort de cinq personnes et plusieurs blessés après une prise d’otage dans une des plus grandes églises pentecôtistes d’Afrique du sud.

« Quatre personnes ont été trouvées mortes par balles et brûlées dans une voiture, une cinquième victime, un agent de sécurité, ayant été tué par balle dans son véhicule », indique un communiqué du chef de la police sud-africaine, Khehla John Sitole.

Selon l’AFP, un groupe d’hommes armés a fait irruption dans un bâtiment de l’Eglise sainte internationale pentecôtiste à Zuurbekom, banlieue ouest de Johannesburg et pris en otage des fidèle qui s’y trouvaient.

En effet, le chef de la police a précisé que ses hommes étaient intervenus après des informations sur « des coups de feu et une présumée situation de prise d’otages » dans l’église où 34 armes à feu ont été saisies. Le bilan global fait état de cinq décès et une quarantaine arrestations dont six blessés conduits à l’hôpital.

La police a indiqué que les autorités enquêtaient sur « la possibilité que cette attaque ait été motivée par une querelle entre les parties en conflit » au sein de l’Eglise. Cette « guerre » a donné lieu depuis à plusieurs incidents, notamment en 2018 lorsqu’un échange de tirs près des locaux de l’Eglise à Zuurbekom avaient fait trois blessés, précise l’AFP.