Economie

Transport : une vingtaine d'agences de voyages menacées de suspension

Transport : une vingtaine d'agences de voyages menacées de suspension

En cause, l’absence ou l’expiration de l’agrément. Le ministère des transports leur accorde un mois pour se régulariser.

Elles sont sommées de régulariser leur situation d’ici le 7 octobre 2020. Dans un communiqué publié le 7 septembre 2020, le ministère des Transports (Mintrans) accorde un mois aux promoteurs d’une vingtaine d’agences de transport interurbain pour régulariser leur situation administrative.

« Faute de quoi, il sera procédé à la suspension de leurs licences de transport et, par conséquent, à la fermeture de leurs agences de voyages », lit-on dans le document signé du ministre délégué auprès du Mintrans, Njoya Zakariaou.

Ces agences sont accusées de ne posséder d’agrément ou d’avoir un agrément expiré. Sur cette liste figurent des agences de voyages récalcitrantes (Trésor Voyages, Butrans, Global Express, etc.). Elles ont déjà été rappelées à l’ordre plus d’une fois de se mettre en règle, sous peine de sanctions.

En mars 2019, 85 compagnies de transport avaient été suspendues pour une durée d’un mois et interdites d’activités jusqu’à la régularisation de leur situation administrative respective. Il leur était reproché d’opérer dans la clandestinité. Ces agences avaient été démasquées à l’issue d’un audit réalisé sur l’étendue du territoire national par les services techniques du Mintrans.