Economie

Transparence bancaire en zone CEMAC : la BEAC brandit des menaces portant sur de lourdes sanctions contre les établissements de crédit

Transparence bancaire en zone CEMAC : la BEAC brandit des menaces portant sur de lourdes sanctions contre les établissements de crédit

Les établissements de crédit en Afrique centrale sous la menace de sanctions en provenance de la BEAC, Banque des États de l’Afrique centrale. L’institution a déclaré qu’elle appliquerait de lourdes sanctions administratives et pécuniaires, les établissements de crédit de la sous-région qui se mettraient en marge de la réglementation portant obligation de transmission à ses services des données de leur trésor.

Dans une instruction portant le sceau de son gouverneur, Abbas Mahamat Tolli, relayée par l’Agence de presse africaine (APA) ce vendredi, la BEAC met un point d’honneur sur la sincérité des déclarations concernant les opérations sur billets et monnaie réalisées en FCFA et en devises, les opérations interbancaires, sur les titres de créances négociables, fiduciaires contre couverture, avec les Trésors publics, sur autres titres ainsi que les concours attendus de la Banque centrale.

Les données requises, à un rythme quotidien, hebdomadaire et trimestriel, ont trait aux opérations journalières en monnaie locale, aux achats/ventes et aux prêts/emprunts des titres journaliers, à la trésorerie et au plan de trésorerie, renseigne APA.

Afin de s’assurer de la régularité des flux financiers au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), la BEAC annonce des contrôles de vraisemblance sur place, pouvant revêtir un caractère inopiné, conclut l’agence de presse.