Economie

Transfert du Port Sec de la Lekié vers la Haute Sanaga : Le coup de gueule d'Anne Feconde Noah

Transfert du Port Sec de la Lekié vers la Haute Sanaga : Le coup de gueule d'Anne Feconde Noah

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, la porte parole du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale estime qu’une fois de plus, les « populations sont victimes d’escroquerie électorale… »

« Quel est le rôle de nos députés, Directeurs généraux, Secrétaires généraux, ministres ? Nos   élites ont – elles jamais lutté pour défendre nos intérêts ?

Les élections sont passées, les élites de la Lekié ont de nouveau arraché les votes des populations pour les offrir au RDPC. Puisqu'il n'y a plus aucun enjeu, que le « bétail électoral » peut docilement rentrer dans l'enclos pour les 5 années à venir, le projet de port sec qui était miroité aux populations comme récompense si le RDPC venait à gagner les élections peut nous être tout naturellement retiré pour être transféré dans la haute-sanaga.Sous le regard complice de nos élites.

Elles ne s'en préoccupent guère. Elles ont pris les voix, vont se maintenir aux postes, et vont allègrement continuer:

- D'assurer leur avenir pour des siècles;

- Se construire des châteaux au village avec des routes qui n'arrivent que devant leurs portes tandis que les populations pataugent;

- Creuser des forages dans leurs domiciles privés quand les villageois n'ont pas d'eau potable,

- Envoyer les leurs proches dans des grandes écoles (Et c’est leur droit), quand la Lekié n'a presque pas d'école et que celles qui existent ont parfois un seul maître pour 6 salles de classe;

- S'éclairer avec des groupes électrogènes quand 30% des villages de Monatele n'ont pas d'électricité même pas en monophasé, et que c'est la même situation dans tous les arrondissements

- Louer des pavillons entiers dans des hôpitaux en occident quand on meurt dans la Lekié parce que le centre de santé intégré manquait de paracétamol...

Ce sont les mêmes qui ont estimé en 2004 qu'il était inutile pour nous d'avoir une université à Monatele. Puisqu'elles sont satisfaites de leurs vies et que les autres ne comptent pas, elles ont probablement jugé qu'un port sec à Obala ne nous sert à rien, de toutes les façons, elles n'ont pas faim. Le rôle d'une élite n'est-il pas de défendre les intérêts de sa circonscription?

Les opportunités d'emploi perdues pour des milliers de personnes, le développement qu'un tel port peut drainer chez nous en terme d'infrastructures diverses, nos élites ne s'en préoccupent pas.

Ainsi, les amis fidèles du Président Paul Biya, prêts à tout pour le défendre y compris en sorcellerie dit-on, finiront sans rien...Que vont présenter nos élites comme bilan notre grande amitié avec le PRC lorsqu'il prendra sa retraite? Quels sont les actifs du renouveau dans la Lekié comparativement à nos sacrifices et au soutien indéfectible accordé au Président Paul Biya ?

Chères élites nous vous observons pour voir comment vous allez vous battre pour maintenir ce projet chez nous. Les populations attendent de voir ce que vous allez faire ».

N.R.M