Economie

Port de Douala recrute, déposez vos dossiers

Port de Douala recrute, déposez vos dossiers
Cyrus Ngo’o, le directeur général (SG) du Port autonome de Douala (PAD) a lancé, le 23 septembre, le recrutement d’un directeur et d’un directeur adjoint de la régie délégué du dragage du port éponyme à Bonabéri.

Sur une période de deux ans renouvelable, le directeur de la régie aura pour mission de penser l’ingénierie relative aux travaux de dragage de la place portuaire, l’exécution des travaux d’entretien et d’approfondissement des chenaux d’accès, des plans d’eau, des darses, des pieds de quais, etc.

Les conditions à remplir pour ce poste sont : être âgé d’au plus 60 ans, être titulaire d’un diplôme supérieur d’ingénieur ou de management obtenu dans une école reconnue dans les filières telles que le génie mécanique, le génie mécanique navale, le génie électromécanique, génie industriel et civil, gestion des entreprises ; justifier d’au moins 10 ans d’expérience réussie à un poste similaire, etc.

Pour le poste de directeur adjoint, assistant du directeur dans ses missions, il faut être, entre autres, de nationalité camerounaise, âgé d’au plus 50 ans, disposer des compétences techniques pluridisciplinaires (marine, mécanique, électrotechnique océanographie, gestion des organisations…), avoir une connaissance des procédures administratives et financières (marchés publics, sécurité, comptabilité), etc.

Les dossiers complets des candidatures adressées au DG du PAD seront déposés à l’immeuble siège à Douala au plus tard le 15 octobre 2019.

L’autonomisation du dragage sur la place portuaire de Douala en cours vient rompre avec l’habitude qui avait été prise ces dernières années d’attribuer cette prestation aux expatriés.

En 2016, le gouvernement camerounais avait attribué, pour la 2e fois consécutive, un contrat de 24 mois pour le dragage du chenal du port de Douala, à la société China Harbour Engineering Corporation (CHEC). Ceci pour un montant de 15,9 milliards de FCFA. En 2014, le Chinois CHEC s’était adjugé le même dragage pour 18,7 milliards de FCFA.