Economie

Port de Douala: limogé, Bolloré riposte !

Port de Douala: limogé, Bolloré riposte !
Le groupe jusque-là en charge du Terminal à conteneurs à travers sa filiale DIT publie ce 17 septembre 2019 un communiqué dans lequel il réagit au dernier acte du directeur général Cyrus Ngo’o.

Pour le Consortium APMT-Bolloré, la bataille du Terminal à conteneurs de Douala n’est pas terminée. Après l’annonce le 16 septembre 2019 par le directeur général du Port de Douala de la désignation du groupe suisse Terminal investment limited, son concurrent a réagi à travers un communiqué. « Douala International Terminal prend acte du communiqué de monsieur le directeur général du Port autonome de Douala relatif à l’adjudication provisoire de la concession du Terminal à conteneurs à TIL », écrit le signataire.

Qui rappelle qu’il a contesté son exclusion de la course à l’attribution du Terminal devant la justice. « Pour rappel, APMT et Bolloré, dont le Consortium a été exclu régulièrement du processus de pré-sélection, ont déposé des recours devant le Tribunal administratif de Douala. Cette institution judiciaire a ordonné le 16 août 2019 le sursis à exécution de la Décision du directeur général du Port autonome de Douala excluant les actionnaires de référence de DIT, suspendant ainsi le processus d’appel d’offre en cours ».

APMT-Bolloré accuse le directeur général du Port autonome de Douala enfreint l’ordonnance du juge qui lui aurait été dûment notifiée, en décidant de poursuivre le processus d’adjudication. APMT-Bolloré dit compter sur la justice pour espérer se réapproprier le marché du terminal à conteneurs du Port autonome de Douala.

« Le Consortium APMT-Bolloré attend avec sérénité la décision définitive du Tribunal administratif de Douala concernant la régularité de la procédure d’appel d’offre. DIT et ses actionnaires de référence continueront à défendre leurs droits vis-à-vis de l’ensemble des parties impliquées, devant les instances juridictionnelles nationales et arbitrales ».