Economie

PAMOL PLC en détresse

PAMOL PLC en détresse
La société camerounaise d'huile de palme, PAMOL PLC, a annoncé qu'elle a besoin d'une somme de 6,8 milliards de francs CFA pour lui permettre de relancer ses activités.

Suite à l'escalade de la crise anglophone en un conflit armé, PAMOL, comme plusieurs autres établissements publics dans les régions troublées, a eu du mal à mener ses opérations.

Avec les attaques constantes contre les travailleurs, seuls 200 des 2 600 travailleurs directs employés seraient restés pour poursuivre les activités quotidiennes de l'entreprise agro-industrielle, largement considérée comme le cœur de la Division Ndian.

Depuis 2018, le directeur général de PAMOL, le chef Mekanya Charles, a laissé entendre par le biais des médias que beaucoup était fait pour assurer un retour à la normale dans les établissements de Pamol, y compris ce qu'ils disent être une énorme mobilisation de la population de Ndian lors de la célébration du 20 mai.

La direction de PAMOL se serait également engagée dans le processus de redémarrage de l'entreprise suite au déboursement de certains fonds par le gouvernement qui a facilité le paiement des arriérés de salaires depuis plusieurs mois et l'achat de pièces pour réparer l'usine et d'autres équipements lourds.

Beaucoup disent cependant que ces mesures n'ont pas encore permis de maintenir la parastatale à flot en raison du manque de durabilité, à cause de la situation sécuritaire causée par la crise actuelle.

Alors que certains disent que l'institution a besoin de milliards pour relancer ses activités, d'autres disent qu'il faut des mesures pour mettre fin à la crise qui, à leur tour, permettront à la parastatale de fonctionner à nouveau correctement