Economie

Les chefs d'Etat de la Cemac réfléchissent les 21 et 22 novembre à Yaoundé sur l'avenir du Franc Cfa

Les chefs d'Etat de la Cemac réfléchissent les 21 et 22 novembre à Yaoundé sur l'avenir du Franc Cfa

C’est à la faveur de la 15ème session ordinaire, de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Du 21 au 22 novembre 2019, Yaoundé est la capitale de l’Afrique centrale. C’est dans le cadre d’un sommet de la Cemac. Au menu des échanges, les reformes économiques. On parle notamment de la difficile équation du Francs Cfa. Les défis sécuritaires sont aussi au menu. Paul Biya, le président en exercice de la Cemac préside cette conférence des chefs d’Etat et de gouvernement.

C’est d’ailleurs pour mieux planter le décor que le numéro un camerounais envoie des messagers chez ses homologues de la sous-région. Ceux-ci sont porteurs des plis fermés de Paul Biya. Louis Paul Motazé le ministre des finances sort de deux audiences avec le président de Guinée-équatorial, Téodoro Obiang Nguema Mbasogo et congolais Denis Sassou Nguesso.

Projets

Même exercice pour Alamine Ousmane Mey, le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Celui-ci est reçu en début novembre 2019, à Libreville par le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba. Les sources rapportent qu’il est surtout question ici, de peaufiner les sujets inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre de Yaoundé.

Au total, 12 projets intégrateurs prioritaires préoccupent la Commission de la Cémac. Celle-ci recherche les financements qui s’élèvent à 2820 milliards de Fcfa. «Notre sous-région peine à sortir d’une crise particulièrement éprouvante». Prévenait le président tchadien. Ceci lors d’un sommet extraordinaire à Yaoundé en 2016.

Sortie de crise

Pour le président tchadien «la stratégie de sortie de crise nécessite un souffle nouveau car notre sous-région est en bute à de nombreux risques». Parmi les mesures urgentes, le recours au Fonds monétaire international dont les effets bénéfiques tardent dans certains des pays de la sous-région comme le Congo.