Economie

Joël Nana Kontchou n'a pas démissionné de son poste de Directeur général d'Eneo

Joël Nana Kontchou n'a pas démissionné de son poste de Directeur général d'Eneo

Depuis des jours, la rumeur annonce sa démission.

Contrairement à ce que dit la rumeur, Joël Nana Kontchou n’a pas quitté ses fonctions de Directeur général (Dg) d’Energy Cameroon (Eneo). Selon cette rumeur, il a des mésententes avec ses patrons britanniques. Et cela serait la cause de sa démission. Seulement la réalité est toute autre. Joël Nana Kontchou le discret Dg ne peut pas avoir quitté son poste. Car d’après des sources bien introduites, il conserve de bons rapports avec le groupe Actis, principal actionnaire d’Eneo (56%).

L’Ingénieur formé à l’École polytechnique de Yaoundé, s’est hissé, aux yeux des observateurs avertis, à la hauteur de sa mission. Rappelons qu’il a été nommé Dg d’Eneo en remplacement de Jean-David Bilé. Sa nomination est survenue à la suite d’un conseil d’administration qui s’est tenu le 7 juillet 2014 à Yaoundé.

Il faut savoir que sa nomination était consécutive à l’arrivée d’un nouvel actionnaire majoritaire. En date du 23 mai 2014, le Cameroun a validé la cession à Actis Energy des parts soit 56 %, autrefois détenues par l’américain AES dans la compagnie. Il y a eu cinq accords qui ont validé le rachat par le capital-investisseur britannique de la compagnie d’électricité, ainsi que de ses filiales KPDC (Kribi Power Development Corporation) et DPDC (Dibamba Power Development Corporation.

En bref, en ce qui concerne son parcours, il faut noter que Joël Nana Kontchou est un pur produit de l’École Nationale Supérieure polytechnique de Yaoundé. Il est sorti de cette prestigieuse école en 1984 comme ingénieur en mécanique et électricité. A sa sortie de cette grande école d’Etat, il a été recruté par le géant mondial des services et d’équipements pétroliers Schlumberger. Pendant plus d’une décennie, de 1984 à 1995, il a parcouru les chantiers de l’entreprise à travers le monde (Nigeria, Algérie, Egypte, Inde, Syrie…) comme ingénieur sur le terrain. Les choses se faisant, Nana Koncthou a eu droit à une succession de promotions à partir de 1996.