Economie

frappée par la crise économique, Hevecam licencie près de 200 employés

frappée par la crise économique, Hevecam licencie près de 200 employés

Le chômage sera bientôt une réalité pour les agents dont les noms sont  dans la fameuse listes, selon les critères évoqués par l’entreprise.

C’est pire qu’une calamité naturelle. Le licenciement de 1500 ouvriers de la société HEVECAM Sa tel qu’annoncé met déjà mal à l’aise. C’est non seulement un vent de panique et d’incertitude qui anime les esprits des uns et des autres. En effet, les malchanceux seront renvoyés au quartier dans les prochains jours. Ils bénéficieront de leurs salaires mensuels et des maigres indemnités de renvoie.

Critères de licenciement

Si HEVECAM Sa évoque comme principal motif, la crise économique qui l’a secoue sans cesse. L’entreprise va tenir en compte, l’impact de l’organisation ; les aptitudes professionnelles dont le caractère non productif; l’ancienneté au travail ; la contribution aux cotisations sociales au-delà de 180 mois; l’atteinte de l’âge de 55 ans et les charges familiales.

Les sources du malheur

De l’avis des populations rencontrées au village Niété, site de la société HEVECAM,« le mal était prévisible». La gestion de cette entreprise n’est pas centrée sur l’homme. Avec une production estimée à 20 340 tonnes d’hévéa en 2018 contre 18 459 tonnes en 2016, les ouvriers à la base de ces prouesses croupissent dans la misère au bénéfice des seuls patrons. Deuxième employeur au Cameroun après l’État, HEVECAM compte un effectif de 6313 ouvriers. La vague de licenciement en cours prévoit de faire partir 1500 ouvriers. De l’avis des observateurs avertis, des tensions sociales sont annoncées en perspective après leur départ.