Economie

Douala : les travaux ont repris sur 2e phase pénétrante Est

Douala : les travaux ont repris sur 2e phase pénétrante Est

L’activité lancée le week-end dernier et concentrée au carrefour Ari vise à fluidifier la circulation.

Suite à la réunion technique de démarrage du chantier, présidée par Mme Virginie Lekeufack Metangmo, directeur général des Travaux d’infrastructures au ministère des Travaux publics, le 14 novembre dernier, l’entreprise Magil a commencé dès le lendemain, la phase 2 de l’aménagement de l’accès Est de la ville de Douala. Suivant les prescriptions données au cours de ladite réunion, le constructeur a démarré son intervention là où la circulation était le plus perturbé, à l’entrée de la ville, par le dalot inachevé au lieu-dit carrefour An (Douala 3e). Les travaux en cours sont ceux d’excavation de l’argile et de remblais. Ce qui justifie les allers-retours des camions bennes qui emportent l’argile et reviennent avec de la pouzzolane qui est reversée à l’endroit d’où l’argile a été extraite. Au niveau du dalot en béton. des ingénieurs s’affairent à tester la résistance de la couche de latérite damée par l’un des engins.

Approchés par CT, les officiels de l’entreprise n’ont pas souhaité communiquer. Cependant, une source bien introduite ayant requis l’anonymat nous renseigne que les travaux concernent uniquement la finition du dalot abandonné par l’entreprise chinoise suspendue. L’objectif visé étant de finaliser les travaux de cette portion de route pour fluidifier la circulation. Selon notre source, ce chantier devrait être livré d’ici quelques semaines. Bien que la reprise des travaux ait accentué les embouteillages, les riverains trouvent qu’il s’agit d’un mai pour un bien.

En rappel, l’entreprise chinoise en charge des travaux de construction de la 2e phase de la Pénétrante Est avait été suspendue par le ministre des Travaux publics pour inefficacité et non-respect des clauses contractuelles. Depuis lors, les travaux étaient à l’abandon. Et les embouteillages avaient repris de plus belle, en sus de la poussière inhalée quotidiennement.

En effet pour de nombreux usagers de la route le carrefour Ari constitue l’un des obstacles majeurs à la fluidité de la circulation sur la Pénétrante Est. L’étroitesse de la route et les nids-de-poule compliquent davantage la situation. D’interminables embouteillages y sont observés jusqu’au carrefour Yassa, surtout après la levée de restriction de la circulation des gros porteurs par l’ancien préfet du Wouri. L’exécution de ce chantier, qui va fluidifier le trafic routier charrie de nombreux espoirs pour les automobilistes et les populations riveraines.