Economie

Coronavirus au où sont les riches fils du pays ?

Coronavirus au où sont les riches fils du pays ?

Les enfants du Cameroun ne sortent pas leur fortune, seuls les étrangers accompagnent l’élan de solidarité.

Au moment où le nombre de cas confirmés ne cesse d’accroitre au Cameroun, et que la population est terrorisée par la peur de mouride faim en cas de confinement total, l’on ne sent pas la présence des riches fils du pays. Les étrangers semblent plus déterminés à accompagner financièrement l’Etat dans la lutte contre le Covid-19.

Le vendredi 27 mars 2020, le ministre camerounais de la Santé publique remerciait l’institution financière United Bank For Africa (UBA) du milliardaire nigérian Tony Elumelu qui a offert 150 millions de FCFA pour riposter contre le Covid-19. La veille, le pays de Paul Biya réceptionnait 20 000 tonnes de kits de tests, 100 000 vêtements de protection et écrans faciaux à usage médical. Un don du milliardaire Chinois Jack Ma, fondateur de la plateforme de ventes en ligne Alibaba.

En effet, en cette période de pandémie, les hommes d’affaires soutiennent les pays où ils possèdent des investissements ou aimeraient en avoir. Ils n’oublient pas les leurs, principe de la bonne charité oblige. C’est le cas du Nigéria, Afrique du Sud, RDC, etc.

Au Nigéria, Tony Elumelu et 17 de ses compatriotes capitaines d’industries, parmi lesquels Aliko Dangote, ont levé des centaines de milliards de Naira au profit du plan de riposte national. Et les membres du gouvernement ont décidé de sacrifier 50% de leurs salaires pour la même cause.

En Afrique du Sud, le milliardaire Patrice Motsepe a annoncé que son groupe d’entreprises donnerait 1 milliard de rands (45,5 millions de livres sterling) au gouvernement. Dans le but de construire des installations d’eau, de santé et d’éducation pour les coins à forte exposition au Coronavirus.

À la RDC, le gouvernement des Dandoki a mis à la disposition du ministre de la Sante 1,8 millions de dollars. Argent utilisé pour la mise en service d’une chaine de télévision privée dédiée exclusivement à la lutte contre le covid-19.

Une prise de conscience et responsabilité sociale qui malheureusement ne s’observe pas partout en Afrique. Au Cameroun, nous avons l’impression d’être dans le show électoral avec la distribution de quelques vivres. Pourtant cette fois ci les hôpitaux et/ou le ministère de la Santé publique, ont réellement manifesté des besoins (des masques, des gants de protection pour les particuliers et le personnel soignant, des gels hydroalcooloques, des savons, etc…).