Economie

Contrefaçon : des bidons de peintures périmées saisies à Yaoundé

Contrefaçon : des bidons de peintures périmées saisies à Yaoundé

Les différents magasins mis en cause ont été scellés pour pratiques commerciales trompeuses.

Lutter contre la contrefaçon est plus que jamais d’actualité. La preuve avec la récente opération coup de poing menée au quartier Elig-Edzoa le 13 février 2020. Des peintures périmées toutes marques confondues y ont été saisies : les marques Pantinox SRO, Pantigres, Vigor SRG, Vigor SR et Soytex.

Conditionnement

Ces produits contrefaits étaient reconditionnés. Ensuite commercialisés dans des bouteilles plastiques de 1,5 litre et des bidons de 5 litres. « Les responsables de cette pratique usent des produits d’origine douteuses. Souvent nocifs pour reconstituer les nouveaux produits proposés aux clients sous d’autres marques inconnues du marché. Il a également été retrouvé dans ce laboratoire, des clichés utilisés afin de falsifier les noms inscrits sur les pots de peintures ». Explique le ministère du Commerce ( Mincommerce ) sur sa page Facebook.

Date d’expiration falsifiée

La Brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes (BNCRF) a aussi mis la main sur d’autres produits contrefaits. Il s’agit d’un important stock de peintures périmées depuis 2018 pour certaines et 2019 pour d’autres. Leurs dates de production et d’expiration des produits ont été falsifiées. « Les différents magasins mis en cause ont été scellés pour pratiques commerciales trompeuses et mise en vente des produits périmés ». Informe le Mincommerce.

Avec le concours de la police, un important stock de vins a été saisi le 15 février dernier à Douala. De marque « Château Barreyres »,  le produit était commercialisé au vu et au su de tout le monde. Le magasin responsable de la commercialisation avait été mis sous scellé. Car, « il s’avère que le vin mis en cause ne provenait pas de la société BVS (boissons, Vins et Spiritueux). C’est la détentrice de l’exclusivité de la distribution de cette marque au Cameroun ». Clarifiait le Mincommerce.