Economie

CAMLAIT S.A. au bord de l'agonie, les employés aux abois.

CAMLAIT S.A. au bord de l'agonie, les employés aux abois.

Acteur incontournable de l’industrie agro-alimentaire depuis plus de 42 ans, CAMLAIT propose de nombreux produits laitiers aux camerounais et emploie des centaines de camerounais depuis sa production jusqu’à sa chaîne de distribution. Aujourd’hui, l’entreprise connait des soucis tels que les employés craignent pour leurs emplois.

 

Les produits CAMLAIT sont bien présents sur les rayons. Mais ça fait un bon bout e temps que c’est de plus en plus difficile de tenir face à la concurrence, mais aussi du fait de la conjoncture économique contemporaine. Ce qui cause plus de peine, c’est le flou managériale et la gabegie financière qui est le lot des patrons de l’entreprise.

On parle d’un conflit entre les enfants du fondateur de la marque qui se disputent le management de la structure. Et ce conflit dessert les intérêts de la maison et cause du tort aux nombreux employés. Un employé dénonce cette situation avec force détails sur l’état de pourriture au sein de la descendance du fondateur ZUKO. « L'entreprise CAMLAIT est saucissonnée par les enfants Zuko et le pauvre personnel qui n'est plus écouté car muselé n'a que ses yeux pour pleurer.

Tenez pour votre gouverne comment les enfants se sont répartis l'entreprise sans aucune expertise : Paulin Toukam Zuko actuellement PCA a créé une société au sein de CAMLAIT qui gère le système informatique avec un logiciel appelé Corpecca dans une entreprise sérieuse pas de service informatique ?  Guy Zuko après avoir constaté que son frère aîné se sucre à Camlait a monté une poissonnerie logée dans les locaux de CAMLAIT à Ndokoti derrière Belavie.

Omer Zuko, directeur industriel a avec l'aide du personnel industriel performant, mis sur le marché les pots de glaces de 250 ml commercialisés par la force de vente et cet argent lui est directement reversé. Steve Zuko directeur des achats a passé son temps à se plaindre auprès des employés qu'il est mis à l'écart. Après des conciliabules en famille il a été bombardé directeur des achats et à son tour a noué un partenariat avec l'entreprise Maah Suuh qui produit et commercialise l'eau en sachets. Sans aucune charge il utilise les véhicules de ventes et la force de CAMLAIT pour commercialiser cette eau. »

Et là ce ne sont que les exemples des guéguerres entre les patrons, tous membres de la même famille. Les uns et les autres veulent chacun profiter au maximum du système pour son bien personnel. Ce qui a des conséquences fortes sur les résultats de l’entreprise. Année après année, CAMLAIT plonge la tête sous le lait. Et on approche inéluctablement la faillite.

Cet employé dénonce également les arriérés de salaires d’une bonne frange des travailleurs. « A CAMLAIT SA plus d'allocations familiales, les congés ne sont plus payés pourtant ceux-ci sont obligatoires. Cet argent est gelé, l'assurance maladie n'existe pas, vous êtes malades, votre épouse ou vos enfants vous vous demerdez ... Avec ces situations nous disons que l'entreprise nous paie et en intégralité ce qu'elle nous doit arriérés de salaire, différentiel des salaires gelés depuis décembre 2019 jusqu'à date. Seuls ceux qui perçoivent un salaire de 50000 à 150 000 reçoivent l'intégralité, ceux ayant un salaire supérieur à 150 000 subissent le martyr. Monsieur NKOH André Fabien Expert financier et DG qui dit avoir des relations à la présidence déclare qu'il ne paiera personne, voici les rentrées scolaires à la porte que ferons nous pour l'avenir de nos enfants ? Lui qui, à peine arrivée roule carrosse avec ses avantages narguant le personnel n'acceptera pas que ses avantages soient stoppés.

Nous réclamons que nos salaires, primes de ventes, congés nous soient payés. Monsieur le ministre du travail regardez le cas de CAMLAIT SA ».

Vivement que cette entreprise plus que quarantenaire et qui a accompagné des générations de camerounais ne tombe pas.

Stéphane NZESSEU