Economie

Cameroun/Projet de modernisation : usage suspect de 200 milliards à la Sonara

Cameroun/Projet de modernisation : usage suspect de 200 milliards à la Sonara

Un an après l’incendie de la Société nationale de raffinage, la direction générale de l’unique raffinerie commande un audit global de la phase I du projet d’extension de l’unique du Cameroun.

31 mai 2019, 31 mai 2020. Cela fait un an que la Société nationale de raffinage (Sonara), unique raffinerie du Cameroun, a été ravagé par un incendie. C’est aux encablures de cette commémoration que Jean-Paul Simo Njonou, le directeur général de la Sonara, vient de commander un audit de la phase 1 du projet dcxtension et de modernisation de l’unique du pays, dont le coût est évalué à 200 milliards de FCFA.

«La mission d’audit a pour but d’éclairer la Sonara par l’explication détaillée et documentée des écarts entre les prévisions et les réalisations, tant en ce qui concerne les réalisations techniques, qu’en ce qui concerne rallongement des délais et l’augmentation des coûts », explique le DC de la raffinerie.

Il précise que dans le détail, cet audit vise l’atteinte des objectifs suivants : faire un bilan sur l’ensemble des aspects du projet (technique, financier et comptable, planning, organisation, qualité, construction, tests, démarrage, sécurité, etc) ; identifier les causes profondes des dysfonctionnements du projet ; identifier, évaluer les risques et aider à la prise de décision sur les actions optimales à mettre en place ; la communication entre les différents acteurs du projet par le partage des incertitudes pesant sur ce dernier ou ses activités ; évaluer la maîtrise des risques dans la conduite du projet ou scs activités.

Au ternie de la mission, il faudra proposer un plan d’actions de management des risques clair, hiérarchisé et partagé par tous. L’objectif de l’appel à manifestation est de permettre la sélection d’organismes ou cabinets spécialisés et expérimentés dans ce domaine d’activité, ceux-ci devant, au terme de la présente procédure, participer à un appel d’offres international restreint.

Les cabinets ou organismes désirant réaliser cette prestation sont invités à faire parvenir leur dossier de manifestation d’intérêt au plus tard le 19/06/2020 à 1011 à la Sonara. Après analyse des dossiers, les résultats seront portés à la connaissance de tous les soumissionnaires par voie de presse au cours du mois de Juin 2020.

La Sonara a été créée par décret présidentiel n°73/135 du 24 mars 1973, constituée le 07 décembre 1976 et dotée par le gouvernement Camerounais d’une convention d’établissement le 11 janvier 1978. Elle a été inaugurée le 16 mars 1981. C’est une Société anonyme avec Conseil d’administration régie par les dispositions de l’Acte Uniforme OHADA relatif au droit des Sociétés Commerciales et du Groupement d’intérêt Economique, et par la loi n° 99/016 du 22 décembre 1999 portant statut général des Etablissements Publics du Secteur Public et Parapublic.

L’objectif premier de la Sonara est d’exploiter une raffinerie de pétrole brut pour satisfaire en priorité les besoins du marché camerounais en produits finis tel que le Butane, le Super, le Gazole, le distillai, le fuel oïl, le pétrole lampant et le carburéacteur. La capacité de traitement avant le sinistre du 31 mai 2019 était de 2 100 000 tonnes par an. La Sonara est certifiée ISO 9001v2015 et a atteint le niveau 8 du Système International de l’Evaluation de la Sécurité (SIES).