Economie

Cameroun/Département du Ndé : le Covid-19 affecte les projets Bip

Cameroun/Département du Ndé : le Covid-19 affecte les projets Bip

Comparativement à l’année précédente, le taux d’exécution physique des projets a connu une baisse non négligeable dans ce département. Les autorités locales mettent cette régression à l’actif des effets néfastes de la pandémie de l’heure.

Au terme du 1er semestre de l’année 2020, le taux d’exécution physique des projets financés par l’Etat à travers le Budget d’investissement public (Bip) est de 33,5% dans te Ndé. Plus concrètement, des projets à réaliser dans l’ensemble des Communes de ce département, seuls cinq sont à ce jour réceptionnés: quatre projets à Bangangté et un Bazou. Pourtant, à’ la même période l’année dernière, ce taux d’exécution physique était d’un peu plus de 35%. Malgré cette baisse, de deux points, 1e Ndé reste parmi les Communes de la région de l’Ouest dont tes résultats sont encourageants.

Toutefois, loin de s’en satisfaire, le délégué .départemental du Ministère de l’économie, de la planification et dé l’aménagement du territoire (Minepat) pour 1e Ndé pense qu’il était possible de faire mieux. Dr. Magloire Nya Tchatchoua impute en effet cette légère régression à la pandémie du coronavirus. «Tous les obstacles sont une émanation du Covid-19 parce que nous n’avons pas eu dans les commissions de passation des marchés assez en bousculades en termes ‘d’entreprises sur le terrain. Les marchés ont eu des problèmes à être passés », confie-t-il.

« Les acteurs des marchés publics devaient se rapprocher du Ministère des marchés publics (Minmap) pour avoir des informations dans les différentes commissions de passation des marchés; mais le confinement a fait que certains des acteurs ne soient pas tout le temps présents pendant les phases de passation des marchés. On s’est rendu compte que dans les commissions, qu’il n’y avait pas de soumissionnaires et quand on avait un unique soumissionnaire pour un marché, on s’en réjouissait», poursuit cet expert en décentralisation et développement local.

A côté de la pandémie du coronavirus, l’autre facteur ayant négativement influencé la réalisation des projets Bip dans le Ndé, c’est l’attente de la signature des décrets d’indemnisation de propriétaires fonciers des sites choisis pour l’implantation de certains projets.

Lors de la réunion du comité de suivi des projets Bip dans le Ndé tenue jeudi 9 juillet 2020 à Bangangté. Dr. Nya Tchatchoua, a invité les Maires à trouver des moyens pour contourner les obstacles rencontrés afin que le maximum de projets soit réalisé d’ici la fin de l’année.