Economie

Cameroun/Coronavirus : les propriétaires des débits de boisson appelés à respecter la réglementation

Cameroun/Coronavirus : les propriétaires des débits de boisson appelés à respecter la réglementation

Le ministre Paul Atanga Nji soutien qu’il a observé un relâchement certains par les propagation des débits de boisson. Ces derniers sont ainsi accusés de fermer leurs établissements tardivement. Ce qui est contraire à la loi en vigueur.

Le ministre de l’Administration Territoriale vient de demander aux autorités administratives, notamment les gouverneurs de Régions, de veiller au respect strict des dispositions contenues dans le décret du 09 novembre 1990 fixant les conditions et modalités d’exploitation des débits de boisson. « À titre de rappel, les heures de fermeture pour les ventes à emporter sont fixer à 21 heures et pour les ventes à consommer sur place, c’est minuit.  Nous sommes dans le cadre de l’application des mesures édictées par le président de la République pour faire face à la propagation du Coronavirus», précise Paul Atanga Nji.

Union sacrée dans la bataille contre le COVID-19

Selon le membre du gouvernement, cette dynamique s’inspire de la volonté exprimée par le chef de l’État le 19 mai dernier, lors de son adresse à la nation. Pour Paul Atanga Nji, les propriétaires des débits de boissons doivent jouer pleinement le rôle qui est le leur pour éradiquer la crise sanitaire actuelle.

«Pour la haute hiérarchie, le président de la République et le Premier ministre, j’entends, la priorité reste la sensibilisation et l’éducation des masses. C’est donc dans le souci de recadrer les choses que le Premier ministre a instruit le ministre de l’Administration territoriale de demander aux autorités administratives de veiller au respect de la législation. Rappelez-vous que dans son important message à la Nation le 19 mai dernier, le président de la République a indiqué que la négligence d’un seul individu peut avoir des conséquences graves sur le reste de la société. C’est du reste conscient de la gravité de la crise sanitaire actuelle que le chef de l’Etat est intervenu à plusieurs niveaux», justifie-t-il.

Selon lui, le chef de l’État est un homme soucieux de la bonne santé des populations. Il évoque pour preuve, le don spécial des kits de lutte contre la pandémie, destiné aux 360 communes du pays au profit des couches vulnérables. Il indique par ailleurs qu’un accent particulier est mis sur la sensibilisation des populations.

«Nous mettons l’accent sur la sensibilisation et l’éducation. C’est pourquoi, lorsqu’un sous-préfet arrive dans un débit de boisson, il doit mener la sensibilisation sur la distanciation physique des personnes. Ceci peut consister à réduire le nombre de tables d’accueil dans les débits de boisson. Cela se fait après concertation avec le propriétaire. Il y a certes des récalcitrants, mais nous œuvrons à réduire cela. Nous devons comprendre, comme l’a dit le chef de l’Etat qu’il y a une responsabilité individuelle et collective qui est fondamentale dans la bataille que nous menons contre le Covid-19», précise le patron de la préfectorale au Cameroun.