Economie

11.638 fonctionnaires bientôt suspendus du fichier solde de l'Etat

11.638 fonctionnaires bientôt suspendus du fichier solde de l'Etat

Après plus de 9000 agents irréguliers suspendus des soldes de l’état, le ministre Joseph Le promet de radier à nouveau 11.638 employés.

Les sanctions au ministère de la fonction publique se poursuivent. Les 11. 638 noms recensés ont été déclarés fictifs par le ministre de la fonction après le recensement biologique qui a été réalisé de septembre à décembre 2019 «11.638 agents publics ne se sont pas fait recenser» a relevé le ministre Joseph LE. Ainsi sur les 103.723 fonctionnaires seuls 92.085 se sont fait identifier. Une situation bien répétitive depuis le lancement de l’opération de recomptage physique du personnel de l’Etat (COPPE) en avril 2018.

Les intéressés ont été invités à se présenter au Minfopra au plus tard le 30 avril 2020. Ils sont appelés à justifier de leur absence au recensement en apportant les garanties de la régularité de leurs dossiers afin d’être comptés parmi les agents réels «une commission adhoc sera ouverte du 1er au 30 avril afin de leur permettre à eux et à ceux dont les dossiers sont litigieux de régulariser leurs situations» a assuré le ministre.

Ceux qui ne s’y conformeront pas verront leurs salaires suspendus à titre conservatoire à la fin du mois prochain y compris les 2.951 agents dont les dossiers ont été déclarés incomplets ou litigieux «Ils ont été classés ainsi en raison des erreurs sur le patronyme, les contradictions dans l’appréciation de présence de poste, le défaut de justificatif pour maladie, les doublons sur les matricules et autres erreurs», précise le communiqué du ministre Joseph LE qui prévoit de radier ou d’engager des poursuites pénales contre les agents fraudeurs sans justificatifs.

Les requêtes déposées seront étudiées par la commission ahdoc qui va siéger jusqu’au 30 avril prochain «le ministère de la fonction publique promet de traiter toutes les anomalies qui seront détectés après la régularisation. Après la régularisation, la suspension sera automatiquement levée et l’agent sera rémunéré au mode de règlement habituel» rassure le Minfopra.

Pour les cas de maladie «Un conseil de santé sera mis en place pour les maladies de longue durée afin de permettre aux fonctionnaires concernés de sortir du fichier solde pour être pris en charge par la caisse des pensions et des prestations familiales (CPPF)» a clarifié Joseph Lé. Le dossier des agents non affectés à des postes sera lui aussi étudié et cette fois le ministère entend bien les redéployer.