Divertissement

Universités publiques camerounaises : L'opérateur Camtel chargé de booster la connexion internet

Universités publiques camerounaises : L'opérateur Camtel chargé de booster la connexion internet

Un accord-cadre vient a été signé ce mardi, 08 septembre 2020 à Yaoundé entre Jacques Fame Ndongo, le ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup) et Judith Yah Sunday Achidi, directeur général de l’entreprise publique des télécoms, Camtel. Une convention pour la fourniture d’une bande passante qui permettra d’interconnecter les universités d’Etats et l’université Inter-Etats Congo-Cameroun de Sangmélima, dans le sud du pays.

 

En substance, l’on apprend que grâce à la signature de cet accord-cadre, l’offre de connexion internet passera de 263 à 9333 Mégabits par seconde. Ce qui va permettre dans la foulée, la mise en fonction des Centres de développement du numérique dans les universités d’Etats du Cameroun.

A en croire les déclarations de Jacques Fame Ndongo, le ministre de l’Enseignement supérieur, il faut noter un pas de plus enregistré pour le projet « E-National Higher Education ». C’est dans le cadre de ce programme ambitieux que le Chef de l’Etat, Paul Biya avait décidé en 2016 de la mise en œuvre du projet, « un étudiant, un ordinateur ». Une vision matérialisée très rapidement car le président de la République a accordé gratuitement un ordinateur portable à 500 000 étudiants dans les institutions universitaires publiques ou privées du Cameroun.

Il convient aussi d’informer que dans le cadre de la poursuite du programme, « E-National Higher Education », chaque université d’Etat se verra dotée d’un centre de développement du numérique universitaire ultra moderne. Une dotation qui ambitionne de donner une impulsion décisive à l’enseignement à distance, à la numérisation de l’administration universitaire, au travail collaboratif en réseau et à l’interconnexion sécurisée des universités publiques et privées du Cameroun. De sources officielles, l’incidence financière de tout ce programme est de 75 milliards de FCFA. De quoi augmenter davantage la productivité des universités d’Etats camerounaises avec la donne digitale surtout au moment où la professionnalisation des enseignements reste résolument en marche.

Innocent D H