Divertissement

The Voice : Le baiser de Véruska à Pascal Obispo provoque un tollé et suscite la réaction de la star

The Voice : Le baiser de Véruska à Pascal Obispo provoque un tollé et suscite la réaction de la star

Sur le plateau de Canal 2 International, la star camerounaise de « The Voice France » diffusé sur la télévision française TF1 a réagi à ce fameux bisou à son coach qui fait jaser.

Au terme de sa brillante prestation qui l’a propulsée en demi-finales de « The Voice » lors des « K.O » le 25 avril 2020, Verushka Engola a fait un bisou sur la bouche à son coach Pascal Obispo. Un geste qui n’a pas laissé les fans du buzz indifférents.

Un effet du buzz…

Invitée de l’émission « C’Comment » sur la chaîne à capitaux privés Canal 2 International, celle qui a interprété avec brio le titre « Total Eclipse Heart » de Bonnie Tyler a tenu à apporter des précisions sur ce fait.

 « C’est fou ce que le monde entier adore le buzz. Il faut tout simplement laisser parler les gens. Du moment où on parle encore de moi sur la toile, dans les médias, c’est tant mieux. En plus, Pascal, il n’a rien dit dessus, sa femme non plus. Julie Obispo n’a rien dit dessus. Pourquoi je me justifierais ? ça serait bizarre », a répliqué la finaliste de « The Voice Afrique Francophone’ » ce lundi 27 avril.

Pascal Obispo : un coach rigoueux

Pour arguer ses propos, la chanteuse et interprète n’a pas manqué de dévoiler les qualités de son coach tout en insistant sur ses attentes envers ses « élèves » : « Mon coach, ce qui est bien, c’est qu’il a réussi à me cerner. Il n’a pas eu besoin de rester avec moi pendant un an pour savoir quelle personnalité je suis. Il l’aime des personnes qui ont du vécu douloureux. Et quand tu as du vécu douloureux en tant qu’artiste, tu émeus plus les gens. Tu n’as pas besoin de trop de prouesses vocales, techniques… », a-t-elle révélé.

Notons que Nikos Aliagas a affirmé dans une vidéo que les nouvelles dates de la suite du programme seront communiquées ultérieurement en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19.