Divertissement

Rivalités: Mani Bella propose à Lady Ponce et Coco Argentée de se battre

Rivalités: Mani Bella propose à Lady Ponce et Coco Argentée de se battre
Dans l’une de ses récentes publications sur le toile, l’artiste Bikutsi Mani Bella envoie un message à ses concurrentes où elle exprime son ras-le-bol aux querelles incessantes.

C’est sur sa page Facebook que l’auteure du titre à succès « Pala Pala » a encore fait une sortie, cette fois-ci, non pas pour répondre simplement à une invective s’il y en avait eu, mais pour dire qu’elle en marre des querelles à longueur de journée sur Facebook.

S’adressant à ses principales chalengeuses que sont Lady Ponce, Coco Argentée et Majoie Ayi, Mani Bella pense que ces altercations verbales sont stériles car elles ne profitent pas au rythme Bikutsi.

A contrario, il serait judicieux, selon le raisonnement de la star, de faire valoir sa personnalité à travers les actes palpables qui pourraient aider les moins riches.

Au cas contraire, mieux vaut, a-t-elle conseillé à chacune de ses concurrentes, se taire à jamais.

Telle est la substance de cette publication de l’auteure de « Saute, calle en l’air » que vous suggère Lebledparle.com.

Lady Ponce, Coco Argentée, Amazone, Majoie Ayi la bagarre entre nous c’est quand ? Donnez-moi une heure, un lieu et un jour. Chacun vient avec son matériel et on tcham bien même ! Nous sommes tous fatigués des posts, des problèmes chaque temps, chaque temps, chaque temps sur Facebook ok ?

Après la bagarre je propose que chacune prenne une isenberg bien glacée et ensuite, on cotise chacune 2 ou 3 millions et on construit toutes ensemble un bâtiment à Yaoundé au Cameroun et on pourra mettre à la disposition des plus nécessiteux et leur servir au moins le riz sauté tous les jours…

Donc on saura que le Bikutsi seulement dans les « je suis », le Kongossa et les pseudo jalousies ? Posons des actes concrets, forts et propres pour les nécessiteux. Ou alors Fermons-là à jamais et que chacune vive sa vie au calme. J’attends le lieu, la date et l’heure de la bagarre.

Même comme je sais que je serai la chicotte de l’une d’entre vous.