Divertissement

Préparatifs de la reprise des cours : Les familles camerounaises s'activent aux côtés de leurs progénitures

Préparatifs de la reprise des cours : Les familles camerounaises s'activent aux côtés de leurs progénitures

Dans plusieurs cellules familiales, il est question de tout faire pour permettre aux élèves en classe d’examen de reprendre le chemin de l’école le 01er avril prochain sans risques de contamination au Covid-19. Les parents assurent au quotidien la sensibilisation de leurs enfants sur l’observance stricte des mesures barrières notamment, les règles d’hygiène et de distanciation physique. 

« Mes chers enfants ayez l’habitude de régulièrement lavez vos mains à l’eau coulante et au savon ou à les désinfecter avec des gels hydroalcooliques que vous soyez à la maison à l’école. Ne vous séparez pas de vos masques, éviter au maximum les vieilles habitudes telles que les attroupements, les embrassades aux heures de cours ou non. Je vous dis tout ceci car le coronavirus n’est pas une imagination, mais une réalité dont il vaut la peine de s’en prévenir ». Voici les propos de Jean Reved, un parent averti par ce temps de coronavirus. Avant la reprise des cours en présentiel à la date indicative du 01er juin 2020 pour les élèves des classes d’examen, il entretient ses progénitures sur la réalité de la menace sanitaire due au Covid-19. 

Au même titre que ce parent, d’autres chefs de famille s’attellent à la sensibilisation de leurs enfants. Règles barrières, notamment le lavage systématique des mains, le port du masque, la distanciation sociale entre autres, doivent rester de mise. « Au sein de ma famille tout est fait pour que ces enfants reprennent les classes. Nous allons mettre à leur disposition tout le nécessaire pour que les mesures conseillées par le gouvernement soient prises en compte. Ils doivent par exemple éviter les attroupements. Dès qu’ils finissent les cours du jour, ils doivent rentrer immédiatement », prévient Nicodème Sanda. 

Ces consignes des parents rencontrent l’assentiment de plusieurs élèves. C’est le cas de Victor Savaïssou, élève en classe de 1ère D à Garoua dans la région du Nord, qui se prépare à être plus prudent à l’école dès la reprise des classes. Celui-ci fait savoir, « nous allons à tout prix éviter les attroupements à l’école ». Chanceline Fouka Wadjou, elle aussi en classe de 1ère D dans la même ville se dit prête à répondre présente en classe le 01er juin prochain tout en adoptant des comportements visant à éloigner d’elle le spectre de la maladie. « Nous avons acheté des masques, chacun de nous a son gel pour la désinfection des mains. Nous n’allons plus saluer les camarades avec les mains, pour éviter des contacts », évoque-t-elle. 

Des gestes concertés pour tordre définitivement le coup au coronavirus, mais aussi et surtout, faire triompher la science afin d’éviter que la Covid-19 ne parvienne pas à hypothéquer l’avenir des élèves. 

Innocent D H