Divertissement

Paul Biya ordonne que l'on restitue à Longue Longue son passeport

Paul Biya ordonne que l'on restitue à Longue Longue son passeport
Selon l’artiste les autorités policières obéissent à une instruction du président de la République Paul Biya.

Longue Longue va peut-être bientôt quitter la prison qu’était devenue pour lui le Cameroun. L’artiste vient d’annoncer qu’il va se faire établir un nouveau passeport, document de voyage dont il disait être privé par certaines autorités camerounaises depuis 8 mois. Dans un entretien vidéo réalisé par le blogueur Steve Fah, le chanteur à succès indique qu’il s’est rendu dans la capitale Yaoundé pour cette raison. « Je suis venu faire un nouveau passeport parce que mon ancien passeport où il y avait tous les visas, tous les cachets du monde est perdu. On m’a demandé de faire un nouveau passeport et ce n’est pas facile. Cela fait 8 mois qu’on m’a pénalisé. Je ne sais pas s’ils l’ont perdu ou s’ils l’ont tué. Il y aura un nouveau passeport d’ici lundi à la DGSN», fait savoir l’auteur du tube «Ayo Africa».

Longue Longue rapporte que c’est «le chef de l’Etat » qui a «donné l’instruction qu’on me restitue mon passeport et qu’on répare les dommages». Il pense qu’après l’établissement de son nouveau passeport, ceux qui son chargés d’exécuter les instructions du président Paul Biya vont l’aider à obtenir un visa. L’artiste vante sa dernière livraison qui magnifie le récent Grand dialogue national. Selon lui, cette chanson est « la seule que le chef de l’Etat écoute au Palais». Et comme s’il voulait inviter à l’apaisement il déclare que «Kamto c’est le frère de Paul Biya». Longue Longue tient aussi à rappeler qu’il n’est plus présent sur les réseaux sociaux.

Il invite les internautes à «signaler» la page Longue Longue dont il ne reconnaît pas être l’auteur des publications qui s’y retrouvent. Il annonce aussi qu’il met à la disposition des déplacés du Nord-Ouest et du Sud-Ouest l’ «immeuble Kirikou» présents à Douala. Il veut les abriter dans cet édifice qu’il a fait construire dans la capitale économique.