Divertissement

La rencontre entre les légendes Manu Dibango et Bob Marley

La rencontre entre les légendes Manu Dibango et Bob Marley

Décédé il y’a quelques semaines de suite de COVID19, Papa Manu comme nombreux le surnommait,  a connu une très grande carrière musicale parsemé de nombreuses rencontres enrichissantes parmi lesquelles celle avec le roi du Reggae Bob Marley qui faite en Jamaïque. L’écrivain Arol Ketch nous amène à la rencontre de ces deux artistes.

C’est vers la fin des années 70 alors que Manu Dibango est directeur de l’orchestre de la télévision ivoirienne; il subit l’aigreur et les intrigues de plusieurs personnes au sein du milieu. Il n’a plus toute la confiance du parrain Ben Soumahoro ébranlée par l’ampleur des jalousies et des haines. Blessé par la haine de ses ennemis et devenu une charge pour le Président Houphouët Boigny, Manu Dibango quitte la Côte d’ivoire sans revoir son Président et sans aucune explication, il décide donc de s’installer à Paris avec son épouse Coco et sa fille Georgia. Pour expier et oublier les nombreuses épreuves subies, il décide de s’envoler pour la Jamaïque afin d’y enregistrer un double album.

Manu Dibango débarque sur l’île des rastas, prêt à affronter les rivages inconnus de la Jamaïque car ce sera en effet sa première rencontre avec la Jamaïque. Le climat chaleureux et l’ambiance particulière le revigorent et il oublie peu à peu les déceptions qu’il avait emportées dans le cœur en quittant Abidjan. Manu est littéralement séduit par la Jamaïque. Les rythmes jamaïquains le fascinent et l’inspirent. Manu Dibango avait prévu l’enregistrement de 3 morceaux de cet album de commande mais il se sent tellement bien et inspiré en Jamaïque que les compositions fleurissent naturellement, ça coule de source et il avoue qu’il y a longtemps il ne s’était pas senti aussi bien. Venu pour une durée d’une semaine, il prolonge alors son séjour pendant un peu plus d’un mois. C’est la naissance du fameux album “Gone Clear” dont l’un des titres est depuis plusieurs années le générique de fin de journal télévisé à la CRTV (Cameroon Radio Télévision).

Manu est agréablement surpris par les Jamaïquains et par leur créativité débordante. Il en profite pour rencontrer les grands noms de la Musique jamaïquaine et fait donc naturellement la rencontre de Bob Marley avec qui il passe ses matinées. Ils auront ensemble plusieurs séances de travail. Bob Marley lui fait découvrir son studio et ses habitudes de travail. Les deux hommes s’apprécient; Bob Marley est séduit par l’ouverture musicale de Manu Dibango.

Né dans les Caraïbes, Marley, le métis au mal-être existentiel et en quête de repères, veut connaître ses racines en Afrique. Il va assaillir Manu Dibango d’une pléthore de questions sur ce continent. Les deux hommes se quittent en se promettant de se revoir pour réaliser plusieurs projets ensemble mais malheureusement, Bob Marley décède 2 ans après, le 11 mai 1981. Après la Jamaïque, Manu Dibango repart aux Etats-Unis pour incorporer les cuivres, les cordes et les voix à ses enregistrements. C’est à contrecœur qu’il quitte la Jamaïque et Bob Marley.

Cette rencontre avec Manu Dibango a amené la légende du Reggae à s’intéresser de plus en plus à l’Afrique et rencontrera ainsi un autre artiste camerounais au nom de Vicky Edimo qui va l’accompagner durant sa tournée en Afrique.