Divertissement

Kenya : Un jeune étudiant crée le Bluetooth Chat fonctionnant sans internet pour concurrencer Whatsapp

Kenya : Un jeune étudiant crée le Bluetooth Chat fonctionnant sans internet pour concurrencer Whatsapp

Aujourd’hui, les services de messageries instantanées font partie intégrante de nos habitudes au quotidien. Sur le continent, les services de messageries tels WhatsApp ou encore Viber ont la cote. WhatsApp est sans doute le plus populaire de tous, sur le continent, le service de messagerie est utilisé pour discuter, partager des informations ou encore réaliser des affaires.

De nombreux africains ne peuvent plus se passer de WhatsApp. Le seul hic avec l’application, c’est qu’il faut acheter des données internet pour pouvoir l’utiliser. Un jeune étudiant kényan a trouvé la solution à cette problématique. Rogers Wambua est un jeune étudiant de l’Université des Sciences et Technologies de Masinde Muliro au Kenyan. Le jeune homme est un vrai mordu de tout ce qui touche à la technologie.

Wambua dans la ligne de mire de Google

Comme de nombreux jeunes de son âge, Rogers utilise beaucoup les services de messageries instantanées dans sa vie au quotidien. C’est alors qu’il a eu l’idée de développer sa propre application de messagerie instantanée dénommée Bluetooth Chat. Ladite application est une merveille car elle peut fonctionner sans connexion internet. Grâce à Bluetooth Chat, Rogers a permis à ses camarades de l’Université d’échanger entre eux sans utiliser de connexion internet. «Mes camarades ont commencé par économiser leur argent de poche qu’ils utilisaient pour payer de la connexion pour s’écrire. Ils les consacrent à l’achat de livres et de nourritures» dira Rogers Wambua.

Le jeune inventeur a indiqué que son application peut être utilisée dans un rayon de 100 mètres. Rogers a pour ambition de renforcer les fonctionnalités de Bluetooth Chat en élargissant la distance de communication. Ainsi donc, les utilisateurs pourront communiquer avec leurs proches situés dans des zones reculées. Les entreprises de la Silicon Valley américaine ont déjà approché Rogers Wambua pour de futures collaborations.

Google et le Kényan collaborent déjà ensemble. Il faut noter que l’étudiant a pris le soin de breveter son application. «Je reçois actuellement un peu d’argent de Google annonces. Je vais mieux développer l’application et avoir davantage de gain» livrera le jeune homme qui pourra compter sur le soutien de personnes ressources pour renforcer les capacités du Bluetooth Chat avec pour but de l’intégrer dans le Google Playstore.