Divertissement

Elections à la FIF : Debordo traite Drogba d’avare et l’invite à retirer sa candidature

Elections à la FIF : Debordo traite Drogba d’avare et l’invite à retirer sa candidature

L’artiste du couper décaler multiplie les sorties au cours desquelles il affiche son « désamour » envers Didier Drogba et de ce fait, ne soutient pas sa candidature pour les élections à la Fédération ivoirienne de football.

Invité à l’émission Accusé levez-vous, le 08 mai 2020 sur Trace FM Côte d’Ivoire, il a donné la raison de sa mésentente avec l’ancien capitaine des Eléphants. Il lui reproche principalement de n’être jamais intervenu dans ses différends avec le feu Dj Arafat.

« Je reproche à Drogba de ne pas avoir joué un rôle de réconciliateur lorsque j’étais en froid avec Arafat. Et pourtant, il était mon ami avant de connaitre Arafat. C’est moi qui les ai présentés », Indique Debordo Leekunfa.

L’auteur du tube « Célébration » a refait allusion au caractère avare du buteur légendaire de Chelsea qu’il scande depuis plusieurs semaines.

« Didier Drogba est un vrai ‘’Agni’’ (faisant allusion à une ethnie de la Côte d’Ivoire qui sont avare, Ndlr). Il n’y a pas de débat dessus », se justifie-il.

« Qu’il laisse la FIF »

Un discours qu’il a déjà tenu précédemment dans une publication sur son compte Facebook le 03 mai.

« Moi, personnellement, en ce qui me concerne, Drogba ne me dit absolument rien. Moi, c’est Yaya Touré ou rien. Didier Drogba est un grand frère, une légende, un modèle mais dire que je vais le soutenir, non (surtout sur ce tatami de la FIF). Je le trouve un peu ridicule en se mélangeant avec les vieilles personnes à cause de ce petit poste de président de la FIF », avait-il écrit avant d’ajouter,

«qu’il laisse la FIF, c’est petit pour lui et un précipité. Qu’il se prépare pour la présidentielle de 2025».

Dans la course pour le fauteuil de président de la Fédération ivoirienne de football, Didier Drogba connaît de nombreuses embûches. Récemment, le collectif des anciens footballeurs ivoiriens a marqué sa préférence au vice-président de l’exécutif sortant.